Le bien-être au travail

« Choisissez un travail que vous aimez et vous n’aurez pas à travailler un seul jour de votre vie » – Confucius

Le dimanche soir est source de stress. Nous allons au travail avec la boule au ventre. Nous nous ennuyons, sommes démotivés. Parfois, nous ne nous reconnaissons plus. Notre équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle n’est plus satisfait. Nous nous méfions de nos collègues.  En réalité, beaucoup de salariés se reconnaissent dans ce schéma.

Le bien-être au travail ne se résume pas à la prévention des risques psychosociaux. C’est faux de penser que toute personne qui n’est pas en souffrance visible est forcément motivée, engagée, et ressent un sentiment de bien-être. 

Quels sont les principaux enjeux du bien-être au travail? 

1 – les valeurs fondamentales :

Certains éléments paraissent évidents mais sont parfois bafoués. Nous parlons des valeurs fondamentales telles que : le respect, l’empathie, la considération, l’écoute, la bienveillance.

2 – l’ambiance :

Une bonne entente entre collègues, un management bienveillant, des valeurs d’entreprise positives caractérisent une ambiance de travail agréable…

3 – la culture d’entreprise :

 Le personnel partage les valeurs, le comportement, les connaissances , le fonctionnement d’une entreprise : sa culture

4 – les conditions de travail :

D’une manière générale c’est l’environnement des salariés : horaires de travail, pénibilité, télétravail.

5 – l’égalité :

Elle désigne l’égalité de traitement entre les femmes et les hommes : promotion, formation, égalité salariale.

6 – le sentiment d’implication :

C’est le sens qu’on donne à son travail, avoir suffisamment de taches à faire pour occuper sa journée et se sentir utile
 

7 – la reconnaissance :

Il s’agit de valoriser les victoires, les efforts et les réussites.
 

8 – l’autonomie :

 Le salarié peut être acteur dans sa participation à la production et dans la conduite de sa vie professionnelle.

Nous passons beaucoup de temps au travail! Si nous ne nous reconnaissons pas dans ces valeurs, ces enjeux, nous prenons le risque d’être malheureux. Rien n’est figé…

Je peux vous accompagner…

 

Oser changer de job…

« Choisis un travail que tu aimes et tu n’auras pas à travailler un seul jour de ta vie. » Confucius

Nous ne nous reconnaissons plus dans notre travail… Cependant, dans la période actuelle avoir un emploi, un salaire fixe est presque une chance. Nous trouvons donc des excuses pour ne pas conscientiser notre mal-être : ce n’est pas le bon moment, la conjoncture sera meilleure dans quelques années, mon job n’est pas si mal que ça , mon cadre de travail est confortable … mais si en réalité c’était là peur qui nous empêchait de franchir le cap?

1 : la prise de conscience :

Nous nous plaignons de notre travail mais nous n’arrivons pas à changer . La première question à se poser est : quel bénéfice secondaire me procure cet immobilisme?

Nous nous sentons enfermés dans un train train quotidien, les congés sont posés, le salaire négocié. De ce fait nous nous empêchons d’évoluer, que ce soit dans notre emploi actuel ou vers d’autres horizons.

Pour clarifier notre positionnement nous pouvons par exemple, écrire, sur une feuille, les sentiments que notre job actuel nous procure  mais aussi nos aspirations, voire nos projets futurs .

2 : les ressentis au quotidien :

Voici quelques pistes pour conscientiser que nous avons peut-être fait le tour de notre travail:

  • Nous n’avons plus la même motivation 
  • Nous ne sommes plus satisfaits de nos relations de travail
  • Nous ne trouvons plus de sens à notre travail
  • Notre corps somatise 
  • Nous sommes en attente des week-end, des vacances, des jours off
  • Nous rêvons à d’autres opportunités 
  • Nous nous imaginons franchir le cap

3 : la peur de changer :

Abandonner ce que nous connaissons pour se lancer vers un inconnu procure forcément de la peur. 

C’est notre résistance au changement qui la nourrit. Cette peur est la pour nous protéger du danger. En l’apprivoisant, nous allons comprendre les bénéfices que le changement nous procurera . Nous allons ainsi franchir notre zone de confort. Ainsi, nous allons gagner en confiance , en sérénité. Nous ouvrons notre « champs des possibles » .

4 : la mise en place :

Changer, c’est oser se relancer. C’est avoir à faire à de nouvelles personnes, de nouvelles façons de faire. Cela nécessite de se remettre en question, d’être en capacité d’apprendre de nouvelles choses.

5 : oser le changement :

Parfois, nous nous protégeons en restant dans notre situation actuelle. En réalité, nous prenons un autre risque : celui de perdre en estime de soi, de vivre un quotidien qui ne nous correspond pas.

Oser changer  peut nous permettre  de :

  • Sortir de sa zone de confort
  • Montrer de nouvelles compétences
  • Se connaître différemment 
  • Avoir de nouvelles opportunités professionnelles
  • Prendre confiance en soi
  • Acquérir de nouveaux savoir – faire
  • S’épanouir professionnellement 
  • S’épanouir personnellement 
  • Ouvrir son champs des possibles 

Changer de poste, de travail sont des actes réfléchis. Lorsque le doute intervient, il est urgent de se poser les bonnes questions . Mais surtout s’écouter. Avoir confiance en son intuition est son meilleur allié.

Je peux vous accompagner…