Le stress de la rentrée

La  rentrée représente une grande source de stress. Elle vient rompre l’équilibre et la sérénité que nous avions trouvés durant les vacances. Résultat : anxiété et montée de stress viennent dissiper en un coup de vent les bienfaits des congés.

Ce sentiment peu agréable prend parfois possession des futurs écoliers : le stress de la rentrée scolaire mais aussi des adultes qui doivent retourner au travail. 

La peur de l’inconnu :

Pour rappel, la peur est une émotion saine. Elle évite de nous mettre dans des situations dangereuses. La rentrée nous plonge dans l’inconnu de l’année à venir . Nous nous sentons donc en insécurité. 

Par exemple, l’enfant ne connaît pas forcément son lieu de classe, ni les personnes qu’il va rencontrer. Quelles performances scolaires va-t- il devoir fournir? Il imagine alors comment tout cela va se dérouler et, ne pouvant trouver de réponses à ses questions : il angoisse

Accepter  : 

La rentrée parfaite n’existe pas et des obstacles imprévus viendront toujours se mettre en travers de notre chemin. Le meilleur moyen de les dépasser est donc de les accepter pleinement, tels qu’ils sont. 

Prendre du temps pour soi :

Le retour au travail s’apparente à une course effrénée. Les activités se mettent en place. Nous n’avons plus une seule petite minute à nous.

Pour gérer le stress de la rentrée, il est donc important de déjouer ce piège et de prendre du temps pour soi : prévoir une sortie entre amis, s’offrir un massage, lire un bon livre, autant de pauses plaisir qui permettent de penser à autre chose qu’à son boulot.. et sans culpabilité, cela ne nous rendra que plus efficace . 

Anticiper  :

En anticipant, on peut faire disparaître sa peur. Si l’enfant se demande s’il sera en classe avec ses copains, on peut ouvrir la voie de ce qu’il ferait s’il n’était pas avec eux. Le but est qu’il trouve lui-même une réponse à ses questions. 

Ainsi la peur ne sera plus vécue en tant quelle le jour de la rentrée car le champs des autres possibilités sera intégré. 

Ranger :

Ranger et trier avant la rentrée permet bien souvent d’être moins submergé par le stress.  Cela  permet de libérer de la place chez soi, mais aussi de faire le vide dans sa tête. 

 

Pour résumer, l’angoisse de la rentrée est normale. Comme dans toute période de transition,  il existe une partie d’inquiétude. Nous anticipons et voyons plusieurs issues possibles à une même situation.  En nous faisant des petits films, nous faisons naître la peur. Elle n’est pas négative. Au contraire,  elle nous permet de nous adapter à chaque possibilité à venir et ainsi de vivre sereinement notre rentrée. 

Je peux vous accompagner …

L’anxiété…

L’anxiété est un ressenti normal. Cette émotion met en garde de manière plus ou moins consciente d’un danger ou d’un problème à venir.

L’anxiété est un état d’angoisse, d’inquiétude et de préoccupation lié à la peur. Elle provoque des phénomènes physiques et psychiques.

Les symptômes psychiques :

Parfois nous ressentons de la peur, de l’angoisse face aux événements de la vie. Lorsque tout va bien, nous nous projetons sur le « après » en se disant que cela ne peut pas durer. Nous devenons irritables, énervés. Il nous est très difficile de se concentrer, nos facultés intellectuelles diminuent.

La personne angoissée cherche à adapter ses comportement pour se protéger :

  • Parfois nous évitons tout simplement les autres, cela s’appelle l’anxiété sociale.
  • Nous répétons des actes lors des rituels pour calmer notre angoisse : acte de compulsion
  • Nous cherchons tout simplement à ne plus affronter des situations anxiogènes : cela s’appelle des conduites d’évitement 

Les symptômes physiques :

Le mal de ventre est très caractéristique de ce phénomène. Dès l’enfance, lorsque nous avions un contrôle, un devoir que nous avions peur de rater, nous avions mal au ventre. Plus tard, ces phénomènes physiques peuvent être différents et variés Selon les personnes : nausées, troubles digestifs, incapacité à manger ou au contraire à se goinfrer, envie fréquente d’uriner, insomnie, fatigue, mal de tête,  noeud dans la gorge , sensation d’étouffement, sueur, douleur musculaire ….

Trouble anxieux et anxiété normale : 

Il est tout à fait normal de se sentir plus anxieux de temps à autre, et ce, en fonction des différents évènements qui surviennent dans nos vies. 

Nous définissions le trouble anxieux par la cause et le moment d’apparition de celui-ci mais aussi par la fréquence et la durée. Si notre état de souffrance n’est pas réellement approprié à la situation et qu’elle persiste alors que l’événement est terminé alors nous parlons d’ anxiété chronique.

Les causes :

Elles sont variées mais sont identifiables :

  • épuisement physique ou psychique, par exemple un stress chronique au travail ;
  • une maladie ou un deuil dans la famille ou dans le cercle d’amis ;
  • une situation professionnelle précaire ;
  • une nouvelle étape de la vie : départ à la retraite, divorce, départ d’un enfant de la maison…
  • les changements hormonaux de la ménopause ;
  • une expérience négative 

Se soulager :

Pour s’apaiser et tenter de vaincre ses bouffées d’angoisse, il est important de prendre conscience de ce phénomène. Voici quelques techniques de bases :

  • respirer profondément afin de baisser son rythme cardiaque et sa tension artérielle;
  • respirer par le ventre de façon abdominale afin d’ancreras respiration;
  • se concentrer sur son environnement immédiat afin de pratiquer la pleine conscience et se poser dans le moment présent;
  • adopter une routine afin de se sentir en zone de confort et ainsi se rassurer;

La meilleure solution pour soulager cette anxiété est de consulter un thérapeute. Vous pourrez enfin comprendre les schémas et l’origine de ce symptôme. Je peux vous accompagner…